Le Code Bar

Année 2139 : Les machines ont mis le monde à genoux et les derniers humains luttent pour leur survie. C’est sur ce monde post-apocalyptique que notre portail s’est ouvert. Et plus exactement dans un bar – le Code bar – qui paraît désaffecté depuis longtemps. Quels secrets renferme ce lieu ? Y trouverez-vous le moyen de sauver l’Humanité ?

Deuxième jour à Paris, et on démarre avec un premier Live Escape Game matinal. En bons provinciaux, on se perd un peu pour trouver l’enseigne, puis on finit par repérer Indicium, où nous allons jouer leur scénario Le Code Bar.

Une mission bien spéciale nous attend : Indicium nous avoue ne pas être réellement une agence de live escape game, mais une agence secrète qui s’apprête à ouvrir un vortex temporel. Objectif : nous projeter dans le futur, dans un bar abandonné, pour y retrouver la solution pour sauver l’humanité. En traversant le portail, nous nous retrouvons dans un bar à la décoration orientée steampunk très efficace. Esthétiquement, c’est très réussi, l’ambiance d’un bar est bien retranscrite, avec un subtil mélange entre le futuriste et le rétro. En même temps, la pièce est parsemée de très nombreuses références, notamment cinématographiques, en accord avec la thématique post-apocalyptique.

On se sépare alors pour fouiller efficacement la pièce. Pas de cachette alambiquée, mais de nombreux accessoires, et il faut bien s’organiser pour ne pas s’y perdre, et ne pas hésiter à passer derrière ses camarades car des éléments importants peuvent facilement paraître anodins si on n’y regarde pas à deux fois. Les nombreuses manipulations du jeu favorisent énormément l’immersion : elles évoquent l’ambiance bar vintage, et évoluent progressivement vers des manipulations plus technologiques en accord avec notre mission. Ces manipulations mettent fortement l’accent sur la coopération, on est rarement en train de faire une action tout seul, l’aide d’un compagnon étant souvent nécessaire.

Le scénario est un élément important de la pièce : on se le limite pas à s’évader d’une pièce, mais on évolue à travers les différents évènements qui viendront ponctuer la partie. On en découvre davantage sur ce qu’il s’est passé, mais surtout on prend part activement au déroulé de l’histoire. Le challenge est assez important, car les énigmes sont nombreuses et parfois corsées, mais rien d’insurmontable pour une équipe bien organisée. On a constaté tous les efforts réalisés pour proposer des énigmes bien intégrées au thème, et offrir de nombreuses surprises aux joueurs tout le long de la partie !

Les robots n’ont qu’à bien se tenir, nous avons réussi notre mission au Le Code Bar ! Une très bonne expérience chez Indicium, riche en expérience autant qu’en challenge !

reserver

N’hésitez donc pas à suivre Escape Game Toulouse sur Facebook ou Twitter pour vous tenir régulièrement informés des dernières actualités. Et puisse l’esprit du Poulpe vous guider dans vos futures tentatives d’évasion !

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *