L’Affaire Cunningham

1999, Londres. Une série de meurtres ignobles a lieu depuis plusieurs mois. L’atrocité a un nom : « John The Butcher ». L’enquête a été confiée au plus expérimenté d’entre tous, le commissaire J. Cunningham. C’était l’affaire la plus complexe de toute sa carrière. Il se rapprochait de jour en jour quand il disparu brutalement… C’est maintenant à votre tour d’enquêter et de découvrir ce qui lui est arrivé. Vous et votre équipe travaillez avec lui depuis des années. Achèverez-vous l’enquête qu’il a commencée ? Réussirez-vous avant qu’il ne soit trop tard ? Retrouverez-vous Cunningham ?get out toulouse

La folie des live Escape Games n’en finit plus à Toulouse, où la treizième enseigne vient d’ailleurs d’ouvrir ! Il s’agit de Get Out Toulouse, une franchise française dont la première filiale avait ouvert ses portes en 2015 à Lille. Dès leur ouverture, deux scénarios sont proposés, dont l’Affaire Cunningham que nous testons aujourd’hui !

The ButcherNous sommes accueillis dans un grand espace à la décoration ancienne, une caractéristique de la franchise de Get Out qui immerge dès l’entrée les joueurs dans leur rôle de détective. Les scénarios de cette enseigne sont en effet tous orientés vers une thématique d’enquête, dans des époques différentes. Notre mission aura donc deux objectifs : s’enfuir de la pièce en moins d’une heure, mais aussi percer ses mystères : qu’est-il arrivé au commissaire Cunningham, et quel est l’identité du « Butcher » ?

C’est vingt ans en arrière que nous réalisons notre enquête, et dès notre entrée dans le bureau de Cunningham, nous repérons quelques éléments typiquement d’époque. Bien sûr, l’ambiance est assez contemporaine, mais nous découvrons tout de même quelques objets aujourd’hui déjà dépassés, qui nous replongent dans nos souvenirs de cette époque. Bien que manquant un peu d’originalité, la décoration de la pièce respecte sa thématique, avec bien sûr de nombreux éléments liés à l’enquête sur le « Butcher », mais aussi quelques clins d’œil qui nous permettent d’en savoir plus sur notre commissaire disparu, sur sa vie, ses habitudes…

Salle CunninghamAu niveau des énigmes, l’Affaire Cunningham alterne entre d’un côté des énigmes originales et divertissantes, et d’un autre côté des énigmes plus classiques et conventionnelles. D’ailleurs, l’une des énigmes nous a particulièrement plu, car elle exploite une manipulation à la fois ludique et surprenante, et vous donnera l’impression d’être de véritables enquêteurs. Les énigmes sont bien réparties, on peut donc se séparer pour gagner du temps. En terme de difficulté, la pièce est bien dosée, accessibles aux joueurs débutants avec néanmoins quelques complications pour les joueurs aguerris.

Petit bonus à la fin de la partie, Get Out a soigné son sens de l’accueil jusqu’au bout, puisque c’est avec des accessoires sur un fond décoré que nous prenons notre photo d’équipe ! Sorti victorieux de L’Affaire Cunningham, nous nous garderons bien de vous dire ce qu’il est advenu du commissaire, ce sera bien sûr à vous de le découvrir…

L’avis du poulpe

  • Une décoration dans le thème
  • Un scénario présent dans la pièce
  • Des manipulations réussies
  • Quelques manques d’originalité
Avis du Poulpe

reserver

N’hésitez donc pas à suivre Escape Game Toulouse sur Facebook ou Twitter pour vous tenir régulièrement informés des dernières actualités. Et puisse l’esprit du Poulpe vous guider dans vos futures tentatives d’évasion!

escape game toulouse twitter escape game toulouse facebook

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *